La question se pose après la publication du baromètre quotidien de Gallup, qui crédite Mitt Romney d'une avance de sept points (52%-45%) sur Barack Obama auprès des électeurs «probables».

Richard Hétu

Gallup se trompe peut-être - d'autres maisons de sondage donnent au président une courte avance sur le plan national - mais l'institut fondé par George Gallup est depuis longtemps LA référence en matière de recherche d'opinion publique et, sauf erreur, aucun candidat à la présidence n'a perdu après avoir détenu une avance de sept points dans un de ses sondages à moins de trois semaines du scrutin.

À noter que 50% des Américains ont aujourd'hui une opinion favorable du travail de Barack Obama à la Maison-Blanche, selon Gallup. Or, aucun président sortant n'a été défait avec un taux d'approbation de 50% ou plus.

Tout ça pour dire que l'issue de la course à la Maison-Blanche ne pourra manquer de surprendre.