«Nous ne pouvons pas simplement couper dans les dépenses pour revenir à la prospérité. Si nous voulons sérieusement réduire le déficit, il nous faut combiner des coupes avec des recettes, cela veut dire qu'il faut que les Américains les plus riches paient un peu plus d'impôts.»

Publié le 9 nov. 2012
Richard Hétu

- Barack Obama, renouvelant aujourd'hui à la Maison-Blanche son appel en faveur d'une approche «équilibrée» pour parvenir à une réduction du déficit, approche que rejettent plusieurs républicains à Washington.