La trêve entre Israël et le Hamas est peut-être fragile, mais elle a été obtenue à la suite de plusieurs conversations téléphoniques, dont trois en 24 heures, qui annoncent peut-être le début d'un partenariat prometteur entre Barack Obama et son homologue égyptien Mohamed Morsi.

Publié le 22 nov. 2012
Richard Hétu

Selon cet article du New York Times sur les contacts entre les deux présidents, les Américains ont été surpris par le pragmatisme de Morsi, alors que les Égyptiens ont été étonnés de la sincérité et de la compréhension manifestées par Obama et ses conseillers pour la partie palestinienne.

«Oui, ils ont défendu le point de vue de la partie israélienne, mais ils ont fait preuve de compréhension pour l'autre partie, la partie palestinienne. La sincérité et la compréhension ont beaucoup aidé», a confié au Times le conseiller de Morsi en matière de politique étrangère.

On verra évidemment si cette trêve sera plus que passagère et si ces contacts entre les présidents américains et égyptien mèneront à un partenariat fructueux.