Après une élection où son candidat à la présidence s'est incliné en bonne partie par manque de popularité auprès des femmes et des minorités, le Parti républicain a choisi de suivre aveuglément les règles de séniorité et de de ne nommer que des mâles blancs à la tête des commissions de la Chambre des représentants en prévision du prochain Congrès. Bravo les gars, vous avez tout compris.

Publié le 28 nov. 2012
Richard Hétu

(Illustration The Huffington Post)