Les États-Unis songent à jouer un rôle plus important pour faire tomber le régime de Bachar al-Assad, nourrissant l'espoir que le conflit syrien a atteint un tournant, selon un article publié aujourd'hui à la une du New York Times.

Publié le 29 nov. 2012
Richard Hétu

La décision la plus imminente concerne le déploiement de missiles sol-air par l'OTAN en Turquie. Le but officiel d'un tel déploiement : protéger l'allié turc contre les armes chimiques que pourrait utiliser le régime syrien contre son voisin. Les États-Unis examinent aussi la possibilité d'armer directement certains groupes rebelles et d'envoyer des agents de la CIA dans des zones contrôlées par ces derniers.

Deux raisons ont intensifié le débat au sein de l'administation américaine sur une intervention plus musclée en Syrie, selon le Times : la réélection de Barack Obama, qui lui permet de prendre plus de risques, et les succès récents des rebelles syriens.

R