Dans un communiqué diffusé hier soir, le sénateur démocrate du New Jersey Robert Menendez a nié avoir eu recours à des prostituées lors de voyages en République domicaine avec un ophtalmologiste de Floride.

Publié le 31 janv. 2013
Richard Hétu

Le démenti du sénateur est intervenu au lendemain d'une perquisition effectuée par le FBI dans les bureaux de Salomon Melgen, l'ophtalmologiste, qui est à la fois un ami et un donateur de l'élu du New Jersey. Selon cet article du Miami Herald, le FBI soupçonne le docteur de fraude. La police fédérale cherche également à déterminer la véracité des allégations d'un informateur anonyme selon lesquelles le sénateur aurait voyagé à bord de l'avion du Dr Melgen à destination de la République dominicaine, où il aurait eu recours à des prostituées d'âge mineure.

Les allégations de l'informateur ont été relayées au FBI par un groupe de surveillance éthique en avril dernier et publicisées par le blogue conservateur The Daily Caller peu avant les élections du 6 novembre. Le groupe de surveillance éthique n'écarte pas la possibilité que des motifs partisans soient à l'origine des allégations.

Une chose est certaine cependant : le sénateur Menendez a versé discrètement 58 500 dollars à la compagnie du Dr Melgen au début du mois pour défrayer le coût complet de deux voyages effectués en 2010 à bord de l'avion privé du docteur vers la République dominicaine.

Le sénateur est célibataire. Il fait partie du groupe bipartite de sénateurs qui vient de présenter un projet de réforme de l'immigration. Il est aussi président de la commission des affaires étrangères du Sénat.