Qu'a fait Tamerlan Tsarnaev au cours d'un voyage de six mois l'an dernier qui l'a conduit au Daghestan et en Tchétchénie, deux républiques de la fédération russe dont la plus grande partie de la population est musulmane? Et qui y a-t-il rencontré?

Richard Hétu

Telles sont quelques-unes des questions que les enquêteurs américains tentent d'éclaircir après la mort de l'aîné des frères Tsarnaev, suspectés d'être les auteurs des attentats de Boston.

Selon cet article du New York Times, le gouvernement russe avait demandé au FBI des informations au sujet de Tamerlan en 2011 en affirmant que ce dernier était devenu un «adepte de l'islam radical et un croyant convaincu», ayant «changé radicalement depuis 2010». La Russie le soupçonnait de vouloir joindre des groupes terroristes ou séparatistes dans le Caucase au cours du voyage qu'il planifiait.

Le FBI a fouillé ses données et interrogé Tamerlan et des membres de sa famille à la suite de la requête du gouvernement. Ses agents n'ont rien trouvé de compromettant ne se sont pas intéressés à l'aîné des frères Tamerlan à son retour aux États-Unis, selon le Times. Son interrogation par le FBI a cependant pesé dans la décision des États-Unis de lui refuser la citoyenneté américaine.

À son retour du Daghestan et de Tchétchénie, Tamerlan a créé une page YoutTube sur laquelle il a publié des vidéos djihadistes où apparaissent notamment deux prêcheurs radicaux, dont Abdul al-Hamid al-Juhani, un influent idéologue tchétchène.