Richard Hétu

Tout au long de la campagne électorale de 2012, les républicains ont critiqué les démocrates du Sénat pour leur incapacité ou leur refus d'adopter un budget. Ceux-ci ont finalement passé à l'action le 23 mars.

Conformément aux règles, une conférence entre des représentants du Sénat et de la Chambre devrait maintenant être tenue pour harmoniser les budgets adoptés par les deux chambres. Mais un groupe de sénateurs issus du Tea Party, dont Ted Cruz du Texas, Mike Lee de l'Utah et Rand Paul du Kentucky, posent une condition sine qua non à la tenue des négociations : tout accord budgétaire entre les deux partis doit exclure le relèvement du plafond de la dette.

Comme on peut le voir dans la vidéo qui coiffe ce billet et le lire dans cet article du New York Times, John McCain s'en est pris au sénateur Lee cette semaine, lui reprochant notamment de ne pas connaître les règles du Sénat concernant les négociations budgétaires au Congrès. Sa collègue républicaine du Maine, Susan Collins, avait déjà exprimé en termes semblables son impatience à l'endroit des élus du Tea Party.

Peu après la sortie de McCain, le sénateur Cruz lui a répondu en exprimant non seulement l'impatience du Tea Party à l'égard des règles du Sénat mais aussi sa personnalité confinant à l'arrogance :