«Entre partenaires, on ne s'espionne pas! On ne peut pas négocier sur un grand marché transatlantique s'il y a le moindre doute que nos partenaires ciblent des écoutes vers les bureaux de négociateurs européens.»

Publié le 30 juin 2013
Richard Hétu

- La commissaire européenne à la justice, Viviane Reding, réagissant avec indignation aux allégations de l'hebdomadaire allemand Der Spiegel selon lesquelles Prism, le programme d'espionnage de la NSA, avait visé des institutions de l'Union européenne, allégations fondées sur des documents confidentiels fournis par l'ex-consultant de la NSA, Edward Snowden.