Après avoir donné naissance à Al-Qaïda, les États-Unis ont créé l'État islamique afin de reprendre pied en Irak et de combattre le président syrien Bachar al-Assad.

Publié le 11 sept. 2014
Richard Hétu

C'est du moins ce que soutiennent plusieurs Iraniens, dont l'ayatollah Ali Khamenei, selon cet article publié aujourd'hui dans le New York Times.

La télévision d'État iranienne a contribué à propager cette théorie de conspiration en diffusant hier un reportage sur une rencontre présumée entre le sénateur républicain d'Arizona John McCain, faucon devant l'Éternel, et Abou Bakr al-Baghdadi, calife de l'État islamique.

Et pourquoi les États-Unis qualifieraient-ils aujourd'hui l'EI de menace à leur sécurité, promettant de bombarder les djihadistes en Syrie, une intervention susceptible d'aider Assad, l'allié de l'Iran?

La réponse d'un radiologue iranien : «Les États-Unis ont créé un monstre qui échappe à leur contrôle. S'ils n'arrêtent pas l'EI maintenant, personne ne peut prédire ce qui arrivera dans le futur.»