Publié le 16 sept. 2014
Richard Hétu

Le général Martin Dempsey, plus haut gradé aux États-Unis, recommandera le déploiement de soldats américains en Irak pour participer à des opérations spécifiques si les frappes aériennes annoncées par Barack Obama ne suffisent pas à stopper l'État islamique.

La déclaration du chef d'état-major interarmées tranche avec la promesse répétée du président selon laquelle les États-Unis n'enverront aucune troupe de combat en Irak.

«Si nous en arrivons au point où j'estime que nos conseillers doivent accompagner les troupes irakiennes dans leur offensive contre des cibles de l'État islamique, c'est ce que je recommanderai au présidents», a déclaré le général lors d'une audition devant une commission du Sénat.

Les États-Unis compteront bientôt 1 600 «conseillers» militaires en Irak.