«Ce n'est pas un échec de la communauté du renseignement, mais un échec des décideurs politiques qui n'ont pas agi pour faire face à la menace.»

Publié le 30 sept. 2014
Richard Hétu

- Le représentant républicain Mike Rogers, président de la commission de la Chambre des représentants sur le Renseignement, réagissant à la déclaration de Barack Obama selon laquelle les renseignements américains ont sous-estimé la montée de l'organisation État islamique et sur-estimé la capacité de l'armée irakienne à y faire face.