«Ça me tue. Ça me tue». L'homme qui prononce ces mots est au bord des larmes. Il parle à un journaliste du New York Times de sa défaite contre Barack Obama en 2012. Et il ne ferme pas la porte à une troisième candidature à la présidence, comme on peut le lire dans cet article savoureux de Mark Leibovich où l'on apprend aussi que Mitt Romney a été confondu récemment avec un autre perdant du Massachusetts en faisant  du jogging en Arkansas («Vous êtes John Kerry! Vous êtes John Kerry!», lui a lancé une femme).

Publié le 30 sept. 2014
Richard Hétu