«L'essentiel, c'est que je n'ai aucun doute que nous contrôlerons ce cas d'Ebola afin que le virus ne se propage pas dans ce pays. Il est certainement possible qu'une personne ayant eu des contacts avec cet individu peut ressentir des symptômes dans les prochains semaines. Mais il n'y a aucun doute dans mon esprit que nous stopperons (le virus) ici.»

Publié le 30 sept. 2014
Richard Hétu

- Thomas Frieden, directeur du Centre américain de contrôle et de prévention des maladies, confirmant que le premier cas d'un malade ayant contracté le virus Ebola en Afrique a été diagnostiqué aux États-Unis.