Depuis 2010, le taux d'Américains non assurés a chuté de 35%, selon des données publiées hier par le département de la santé et des services sociaux. Des 16,4 millions d'Américains qui ont obtenu une couverture médicale au cours de cette période, 14,1 millions l'ont fait depuis l'ouverture des inscriptions à l'Obamacare, en octobre 2013.

Publié le 17 mars 2015
Richard Hétu

Cette réduction, qualifiée d'«historique» par l'administration démocrate, n'a pas empêché les républicains de la Chambre des représentants d'inclure une disposition abrogeant la loi sur la santé dans le projet de budget qu'ils présenteront aujourd'hui. Le président ne manquera pas d'opposer son veto à un tel projet, ayant déjà annoncé son refus d'accepter le démantèlement de la réforme majeure de sa présidence.

Résultat : un bras de fer budgétaire comme on en a déjà connu à Washington est à prévoir l'automne prochain, mais pas seulement en raison de la loi sur la santé. Le projet budgétaire des républicains prévoit l'équilibre budgétaire d'ici dix ans, la privatisation partielle du régime de retraite et une réduction importante des dépenses consacrées au programme d'assurance santé Medicaid, entre autres.