«Cher Monde, nous n'aimons pas le soccer, mais nous allons quand même nettoyer la FIFA pour vous. Amitié. États-Unis.»

Publié le 27 mai 2015
Richard Hétu

La boutade a été publiée ce matin sur le compte Twitter du journaliste du New York Times Josh Barro à la suite de l'arrestation de sept hauts dirigeants de la FIFA et de la perquisition de son siège à Zurich.

Responsable de ce coup de filet spectaculaire, la justice américaine a porté des accusations de corruption concernant notamment des attributions de Coupes du monde, de droits de marketing et de télévision, selon cet article du New York Times.

Les charges visent neuf élus de la FIFA et cinq responsables de sociétés de marketing. Elles interviennent à deux jours de l'élection présidentielle de la FIFA pour laquelle Joseph Blatter, 79 ans, briguera un cinquième mandat.

Ça ne vous fait pas rire? Ce topo sur la corruption au sein de la FIFA diffusé à la veille de la Coupe du monde de 2014 dans le cadre de l'émission Last Week Tonight de John Oliver y parviendra peut-être :