Publié le 18 juill. 2015
Richard Hétu

Comment Donald Trump a-t-il pu croire qu'il aurait le dernier mot en mettant en doute le statut de héros militaire de John McCain, qui est resté en captivité pendant cinq ans et demi et a été torturé pendant la guerre du Vietnam?

Ses adversaires républicains, n'en croyant pas leurs oreilles, ont rivalisé d'indignation pour condamner la déclaration du promoteur immobilier, qui est susceptible de lui faire perdre de l'altitude dans un parti qui vénère les anciens combattants.

Voici donc ce que le Donald a dit aujourd'hui en Iowa à propos du sénateur d'Arizona, qui lui avait reproché la veille d'avoir «enflammé les cinglés» avec ses propos sur l'immigration illégale (voir la vidéo qui coiffe ce billet) :

«Ce n'est pas un héros de guerre. C'est un héros de guerre parce qu'il a été capturé. J'aime les gens qui n'ont pas été capturés.»

Hâte de voir les prochains sondages...