Les Américains adoptent une attitude pour le moins ambiguë à l'égard de l'accord sur le nucléaire iranien conclu la semaine dernière à Vienne, s'il faut se fier à un nouveau sondage Washington Post/ABC News.

Publié le 20 juill. 2015
Richard Hétu

Pas moins de 56% des électeurs, dont 41% de républicains, approuvent cette entente qui vise à empêcher l'Iran d'obtenir la capacité de fabriquer une bombe nucléaire pendant au moins dix ans en échange d'une levée graduelle des sanctions économiques contre le régime islamique. Au Congrès, aucun républicain ne s'est prononcé en faveur de l'accord.

Cela dit, plus de six Américains sur dix sont «pas très» ou «pas du tout» confiants que l'entente atteindra son objectif. Une majorité d'entre eux (52%) sont en outre insatisfaits de la gestion de ce dossier par Barack Obama.

On peut conclure de ces données contradictoires en apparence que les Américains estiment qu'il vaut la peine de faire ce pari risqué, même s'ils jugent que les chances ne sont pas en faveur des États-Unis et de leurs partenaires.

Après tout, comme répète le président Obama, quelle est l'alternative?