Hillary Clinton s'est rapprochée de la position de Bernie Sanders sur au moins un point central de son programme : elle a proposé hier d'éliminer les frais de scolarité des collèges et universités publics pour les familles dont les revenus annuels sont inférieurs à 125 000$.

Publié le 7 juill. 2016
Richard Hétu

Il s'agit d'une «initiative très audacieuse», a déclaré le sénateur du Vermont lors d'une conférence de presse, y voyant une étape importante vers l'unité des démocrates et «le résultat final du travail des deux campagnes».

S'il faut se fier aux médias, il s'agit peut-être aussi du prélude à l'annonce du soutien de Sanders à Clinton, qui pourrait survenir la semaine prochaine au New Hampshire.

Cela étant, la proposition de Clinton souffre peut-être du manque de réalisme qu'elle prêtait à celle de Sanders. Elle suppose que tous les États accepteraient d'y participer. Or, il faut s'attendre à ce que des gouverneurs républicains refuseraient d'augmenter leur financement des collèges et universités publics de leur État, financement qui est en baisse depuis plusieurs années.