«Après réflexion, mes commentaires récents en réponse à des questions de médias étaient mal avisés et je regrette de les avoir faits. Les juges devraient éviter de faire des commentaires sur un candidat briguant une fonction. À l'avenir, je serai plus circonspecte.»

Publié le 14 juill. 2016
Richard Hétu

Par cette déclaration, la doyenne de la Cour suprême, Ruth Bader Ginsburg, a vraisemblablement mis fin à l'affrontement qui l'opposait à Donald Trump à la suite des critiques qu'elle avait formulées à l'endroit du candidat républicain à la présidence. Ce dernier avait réclamé sa démission ou des excuses.

Reste à voir si le candidat acceptera les regrets de la juge.