Politico dévoile aujourd'hui cette fraude présumée qui pourrait en principe remettre en question la citoyenneté américaine de l'éventuelle Première dame des États-Unis, selon les avocats consultés par le journal. Les fraudes en matière d'immigration ne sont pas rares, surtout dans le métier pratiqué par Melania Trump. Mais celle-ci a juré en entrevues avoir toujours suivi à la lettre les lois américaines en matière d'immigration.

Et elle est en outre mariée à un candidat qui a fait de la lutte à l'immigration illégale un de ses plus importants chevaux de bataille.

Dans son défunt site personnel - il a été supprimé récemment -, Melania Trump indiquait qu'elle s'était installée à New York en 1996. Elle détenait alors un visa lui permettant de travailler comme mannequin, semble-t-il. La disparition du site est survenue après la publication de reportages faisant état de l'inexistence du diplôme universitaire que Melania prétendait avoir récolté en Slovénie.

Les photos publiées par le Post ont été prises en 1995 dans un studio de Manhattan et étaient destinées au magazine Max. Selon les biographes slovènes de Melania Trump, celle-ci a effectué plusieurs séjours à New York pour y travailler au cours de cette année-là.