Donald Trump finira peut-être par se ressaisir. En attendant, ses abonnés assistent à l'implosion de sa campagne présidentielle sur Twitter, y lisant depuis ce matin une série d'attaques rageuses contre Paul Ryan et les autres élus républicains qui lui ont tourné le dos depuis la divulgation de ses propos dégradants sur les femmes :

Publié le 11 oct. 2016
Richard Hétu