Publié le 31 oct. 2016
Richard Hétu

En 1964, une fillette de trois ans tenait la vedette de la première pub négative télévisée, effeuillant une marguerite avant que la caméra n'entre dans sa pupille et qu'une voix hors-champ ne se lance dans un compte à rebours. À zéro, une bombe atomique explose. Message : votez pour Lyndon Johnson et non pas pour le dangereux candidat républicain, Barry Goldwater.

Cinquante-deux ans plus tard, la fillette devenue grande effectue un retour dans une pub d'Hillary Clinton qui met en garde l'électorat contre le danger d'élire un autre candidat républicain, en l'occurrence Donald Trump, auquel il serait dangereux de confier l'arsenal nucléaire américain, compte tenu de ses déclarations sur le sujet.