Barack Obama a chargé les services de renseignements américains de réaliser une «analyse complète» des cyberattaques liées à la campagne présidentielle américaine, a révélé sa conseillère à la Sécurité intérieure. Un rapport à ce sujet doit être complété et transmis au Congrès avant le 20 janvier, date où prendra fin la présidence du démocrate.

Publié le 9 déc. 2016
Richard Hétu

En octobre dernier, les renseignements américains ont accusé la Russie de Vladimir Poutine d'avoir voulu influencer l'élection présidentielle et aider Donald Trump en pilotant les opérations de piratage qui ont touché le camp démocrate. Ils n'ont cependant jamais produit de preuves ou donné de détails.

L'annonce de la Maison-Blanche s'ajoute à l'engagement pris par au moins deux sénateurs républicains, John McCain et Lindsay Graham, de mener une enquête parlementaire sur le rôle présumé de la Russie pour influencer l'élection présidentielle américaine.

«Je m'en prends à la Russie de toutes les façons [possibles]», a déclaré le sénateur Graham sur CNN mercredi. «Je pense qu'ils exercent l'une des influences les plus déstabilisantes sur la scène mondiale. Je pense qu'ils sont intervenus dans notre élection. Je veux que Poutine en paie le prix personnellement.»

Cette attitude tranche avec celle de Donald Trump, qui met en doute le rôle de la Russie dans les cyberattaques électorales et qui veut «normaliser» les relations entre Washington et Moscou.