«Si cela avait été fait à un Afro-Américain par quatre Blancs, tous les libéraux du pays seraient révoltés et il n'y aurait pas de doute qu'il s'agit d'un crime haineux. Nous sommes sur le bord d'une période terrible (...) où de profondes divisions parmi les communautés rendront l'Amérique très difficile à gouverner.»

Publié le 5 janv. 2017
Richard Hétu

L'ancien président de la Chambre des représentants Newt Gingrich a commenté en ces termes ce matin l'arrestation de quatre jeunes Afro-Américains de Chicago soupçonnés d'avoir torturé un jeune Blanc souffrant d'un handicap mental et d'avoir diffusé sur Facebook plusieurs vidéos montrant leurs sévices. L'une de ces vidéos se trouve aujourd'hui sur YouTube.

Comme on peut le lire dans ce compte-rendu du Chicago Sun-Times, un des tortionnaires a crié à plusieurs reprises «Fuck Donald Trump! Fuck white people!» pendant le crime.

De la à laisser entendre que les «libéraux» réagissent de façon différente face à la torture d'un Blanc par des Noirs, il y a un pas que Gingrich est peut-être le seul à vouloir franchir.