La maison Gallup confirme ce matin ce que le sondage de l'Université Quinnipiac révélait plus tôt cette semaine : à la veille de son investiture à titre de président des États-Unis, Donald Trump est un recordman. Un recordman d'impopularité.

Publié le 13 janv. 2017
Richard Hétu

Le président désigné récolte seulement 44% d'opinions favorables auprès des électeurs, selon un Gallup. Il s'agit d'un plancher historique, selon l'entreprise spécialisée dans les sondages, qui mesure la popularité des vainqueurs des élections présidentielles américains depuis 1992. À noter que George W. Bush revendiquait 61% d'opinions favorables à la veille de son entrée en fonction en janvier 2001 malgré une élection acquise sans le vote populaire.

La cote de popularité de Barack Obama à la même époque en 2009? 83%. Celle de Bill Clinton, vainqueur en 1992 avec seulement une pluralité de 43% des voix? 68%.

À noter que la cote de popularité de Trump a baissé depuis décembre (elle se situait alors à 48%), une chute peut-être attribuable à ses choix pour former son cabinet. Ceux-ci sont jugés «sous la moyenne ou mauvais» par 44% des électeurs comparativement à 13% pour ceux de Bush, 12% pour ceux de Clinton et 10% pour ceux d'Obama.