Qu'arriverait-il si la loi sur la santé de Barack Obama était en grande partie abrogée par le texte adopté par le Congrès l'an dernier et bloqué par le président via son veto? Selon une étude du Bureau du budget du Congrès, un organisme non partisan, 18 millions d'Américains perdraient leur assurance-santé dans la première année et le nombre d'Américains non assurés pourrait augmenter de 32 millions après dix ans alors que le coût des primes d'assurance pourrait doubler au cours de la même période.

Publié le 17 janv. 2017
Richard Hétu

Les républicains ont déclaré que ces données ne voulaient rien dire puisqu'ils se sont engagés à mettre en place un plan de rechange après l'abrogation de l'Obamacare. Les démocrates ont estimé que ces mêmes données prouvaient hors de tout doute que la promesse des républicains d'éliminer l'Obamacare se traduirait par une hausse des coûts de la santé pour des millions d'Américains et priverait des millions d'Américains de leur assurance-santé.