Publié le 9 mars 2017
Richard Hétu

Le nouveau directeur de l'Agence de protection de l'environnement Scott Pruitt a confirmé aujourd'hui son opposition au consensus scientifique selon lequel le dioxyde de carbone est le principal responsable du réchauffement climatique.

«Je pense qu'il est très difficile de mesurer avec précision l'influence de l'activité humaine sur le climat et il y a beaucoup de désaccords sur l'importance de cette influence, alors non, je ne suis pas d'accord pour dire que c'est le principal responsable du réchauffement climatique que nous observons», a déclaré Pruitt lors d'une entrevue diffusée ce matin sur CNBC. «Mais nous ne le savons pas encore. Nous avons besoin de continuer le débat et de continuer l'examen et l'analyse.»

Pruitt contredit non seulement les scientifiques internationaux mais également ceux de sa propre agence, comme on peut le constater en lisant ce texte publié sur le site de l'EPA.

Il reprend le discours négationniste encouragé par les lobbys de l'industrie des énergies fossiles, financés en partie par les frères Koch, dont il a été un des grands alliés à titre de ministre de la Justice d'Oklahoma.