Des milliers de Russes ont défié dimanche le Kremlin en manifestant dans tout le pays contre la corruption à l'appel de l'opposant Alexeï Navalny (photo), interpellé à Moscou comme plus de 700 de ses partisans, écrit AFP. Ça doit être la faute d'Hillary Clinton ou de la CIA. Du moins, c'est sans doute ce que nous expliqueront les défenseurs de Vladimir Poutine qui fréquentent ce blogue.

Publié le 26 mars 2017
Richard Hétu

(Photo Reuters)