Publié le 23 mai 2017
Richard Hétu

Au même moment où des hackers et propagandistes russes tentaient d'influencer l'élection présidentielle américaine de 2016, la CIA a décelé une série de contacts suspects entre des responsables du gouvernement russe et des membres de l'entourage de Donald Trump, a révélé aujourd'hui John Brennan, ancien directeur de l'agence d'espionnage devant une commission de la Chambre des représentants.

La CIA a relayé ses renseignements au FBI, qui a alors déclenché son enquête pour déterminer si des proches du président avaient collaboré aux efforts russes pour influencer l'élection présidentielle.

«Je sais ce que les Russes essaient de faire», a dit Brennan devant la commission du Renseignement de la Chambre. «Ils essaient de suborner des individus, dont des Américains, et de les pousser à agir pour leur compte, consciemment ou inconsciemment.»

Brennan a précisé qu'il n'avait pas conclu, au moment de quitter son poste en janvier, que les Russes avaient réussi à obtenir la collaboration d'Américains impliqués dans la campagne présidentielle. Interrogé par plusieurs républicains sur cette question, il a répété qu'il incombait au FBI de déterminer s'il y avait eu ou non collusion.