«Je ne peux taire ma profonde inquiétude pour la situation qui s'est créée ces derniers jours [autour de Jérusalem]. J'adresse un appel vibrant pour que tous s'engagent à respecter le statu quo de la ville, en conformité avec les résolutions pertinentes de l'ONU. Jérusalem est une ville unique, sacrée pour les juifs, les chrétiens et les musulmans, qui y vénèrent les Lieux saints de leurs religions respectives, et elle a une vocation spéciale pour la paix.»

Publié le 6 déc. 2017
Richard Hétu

- Le pape François, prenant la parole quelques heures avant le discours de Donald Trump où il doit reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël, un précédent américain qui risque de contribuer à une flambée de violences au Moyen-Orient et de plomber tout plan de paix entre Israéliens et Palestiniens.