Publié le 9 déc. 2017
Richard Hétu

«Nous devenons parfois complaisants en pensant que les choses vont continuer, automatiquement, or ce n'est pas le cas. Nous devons nous occuper de ce jardin qu'est la démocratie sinon les choses peuvent s'écrouler assez rapidement. Et nous avons vu des sociétés dans lesquelles cela est arrivé... 60 millions de personnes sont mortes et le monde a été plongé dans la chaos. Soyez attentifs, et allez voter!».

- Barack Obama, 44e président des États-Unis, évoquant le spectre du fascisme des années 30 mardi lors d'une conférence à Chicago dont une vidéo diffusée hier par plusieurs médias.