• Accueil > 
  • International 
  • > Le pape appelle les jeunes à résister à ceux qui veulent les «faire taire» 
Source ID:; App Source:

Le pape appelle les jeunes à résister à ceux qui veulent les «faire taire»

«Chers jeunes, c'est à vous de vous décider»,... (Photo Tony Gentile, REUTERS)

Agrandir

«Chers jeunes, c'est à vous de vous décider», a lancé le pape. «Si les autres se taisent, si nous, les aînés et les responsables, si souvent corrompus, sommes silencieux, si le monde se tait et perd la joie, je vous le demande: vous, est-ce que vous crierez ? S'il vous plaît, s'il vous plaît, décidez-vous avant que les pierres ne crient».

Photo Tony Gentile, REUTERS

Agence France-Presse
Cité du Vatican

Le pape François a lancé dimanche un appel aux jeunes du monde entier à résister à l'envie de leurs aînés de les «faire taire», au lendemain de manifestations massives de jeunes contre les armes à feu aux États-Unis.

Le pape à lancé cet appel devant 50 000 fidèles - selon la gendarmerie vaticane - sur la place Saint-Pierre pendant la messe des Rameaux (le dimanche avant Pâques), à l'occasion de la Journée mondiale de la Jeunesse, sans toutefois faire directement allusion aux rassemblements américains.

«Faire taire les jeunes est une tentation qui a toujours existé», a assuré le pape argentin. «Il y a de nombreuses manières de rendre les jeunes silencieux et invisibles. De nombreuses manières de les anesthésier et de les endormir pour qu'ils ne fassent pas de bruit, pour qu'ils ne s'interrogent pas et ne se remettent pas en question».

«Il y a de nombreuses manières de les faire tenir tranquilles pour qu'ils ne s'impliquent pas et que leurs rêves perdent de la hauteur et deviennent des rêvasseries au ras du sol, mesquines, tristes», a-t-il insisté.

Jorge Bergoglio a alors rappelé une parole de Jésus à propos de disciples jugés trop démonstratifs et bruyants: «Si eux se taisent, les pierres crieront».

«Chers jeunes, c'est à vous de vous décider», a lancé le pape. «Si les autres se taisent, si nous, les aînés et les responsables, si souvent corrompus, sommes silencieux, si le monde se tait et perd la joie, je vous le demande: vous, est-ce que vous crierez ? S'il vous plaît, s'il vous plaît, décidez-vous avant que les pierres ne crient».

À la fin de la messe, des jeunes ont remis au pape un document élaboré par 300 délégués du monde entier réunis toute la semaine au Vatican pour évoquer leurs attentes avant le synode (réunion d'évêques) qui doit leur être consacré en octobre.

Dans ce document de 12 pages, les jeunes expriment un besoin «de modèles attractifs, cohérents et authentiques», mais aussi «d'inclusion, d'accueil, de miséricorde et de tendresse de la part de l'Église».

Ils évoquent leurs dissensions sur les enseignements de l'Eglise concernant la contraception, l'avortement ou l'homosexualité, entre ceux qui attendent qu'elle tienne bon dans son message souvent à contre-courant et ceux qui se sentent exclus.

Les jeunes estiment que l'Église ne doit pas avoir peur de «sa vulnérabilité» et reconnaître «ses fautes passées et présentes», en particulier sur les abus sexuels et l'usage inapproprié du pouvoir et des richesses.

Ils s'interrogent aussi sur les perspectives des jeunes femmes au sein d'une institution dont tous les responsables visibles sont des hommes.

Et ils demandent à l'Église de venir les chercher où ils sont: dans la rue, les bars, les cafés, les parcs, les salles de sport, les stades...




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer