• Accueil > 
  • International 
  • > Chine: un émissaire nord-coréen remet une lettre de Kim Jong-Un à Xi Jinping 
Source ID:; App Source:

Chine: un émissaire nord-coréen remet une lettre de Kim Jong-Un à Xi Jinping

L'émissaire de Kim Jong-Un, Choe Ryong-Hae, a rencontré jeudi Liu... (PHOTO CHINA DAILY, REUTERS)

Agrandir

L'émissaire de Kim Jong-Un, Choe Ryong-Hae, a rencontré jeudi Liu Yunshan, un de sept plus hauts membres de la direction chinoise.

PHOTO CHINA DAILY, REUTERS

Agence France-Presse
Pékin

Un émissaire de Kim Jong-Un a rencontré vendredi à Pékin le président chinois Xi Jinping auquel il a remis une lettre personnelle du dirigeant nord-coréen et affirmé que son pays était prêt au dialogue, ont rapporté les médias chinois.

Pékin est le principal allié de Pyongyang, mais les relations entre les deux pays se sont récemment tendues, la Chine ayant voté à l'ONU le renforcement des sanctions contre la Corée du Nord à la suite de ses tirs de satellite - des missiles balistiques déguisés, selon les Occidentaux - et d'un nouvel essai de bombe atomique en février.

L'émissaire, Choe Ryong-Hae, a déclaré au chef de l'État chinois que son pays était prêt à «agir activement» afin de «négocier par le dialogue pour résoudre les problèmes», en réponse à M. Xi qui a réitéré la nécessité d'une dénucléarisation de la péninsule coréenne, selon l'agence Nouvelles de Chine.

Le contenu de la lettre du numéro un nord-coréen, Kim Jong-Un, au président chinois n'a pas été révélé.

«La Chine espère que toutes les parties vont faire preuve de calme et de retenue, afin de promouvoir une détente et de rouvrir le processus des pourparlers à six», a dit Xi Jinping, cité par cette agence.

Un mois avant de procéder à son deuxième essai, Pyongyang avait mis fin en avril 2009 à ces pourparlers qui regroupent outre les deux Corées, la Chine, le Japon, les États-Unis et la Russie et les essais avaient été lancés à l'initiative de Pékin.

Le vice-maréchal Choe a précisé que la reprise du dialogue pourrait se faire «à travers les pourparlers à six et sous d'autres formes».

M. Choe est le plus haut responsable nord-coréen connu à se rendre en Chine depuis Kim Jong-Il, défunt père de Kim Jong-Un, en août 2011. Ce dernier ne s'est toujours pas rendu en Chine depuis son accession au pouvoir à la mort de son père en décembre 2011.

Le déplacement de l'émissaire de Kim Jong-Un survient avant un sommet entre les présidents américain Barack Obama et chinois Xi Jinping les 7 et 8 juin en Californie.

Arrivé mercredi dans la capitale chinoise, M. Choe a rencontré jeudi Liu Yunshan, un de sept plus hauts membres de la direction chinoise et vendredi matin le général Fan Changlong, plus haut responsable de l'armée après Xi Jinping.

M. Choe a assuré à Liu Yunshan que la Corée du Nord est «prête à créer un environnement international pacifique» pour pouvoir «concentrer son énergie sur l'amélioration de son économie et des conditions de vie» de la population, a rapporté la télévision nationale CCTV.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer