Source ID:; App Source:

Sauvetage des passagers d'un navire naufragé dans l'Antarctique

Le navire de croisière Ushuaia lors d'une croisière... (Photo: Reuters)

Agrandir

Le navire de croisière Ushuaia lors d'une croisière en mars 2008.

Photo: Reuters

Agence France-Presse
Santiago

Des navires de la Marine chilienne ont procédé vendredi à l'évacuation des 89 passagers du navire de croisière argentin, «Ciudad de Ushuaia», victime la veille d'un naufrage sans gravité dans l'Antarctique, ont annoncé les autorités chiliennes.

Selon le commandant Alan Nettle, chef des opérations de la Troisième zone navale chilienne, un bâtiment de secours «Aquiles» «a embarqué la totalité des passagers du navire "Ushuaia"», sains et saufs, et les avait évacués vers la base chilienne Eduardo Frei, sur la péninsule Fildes.

Le navire «Ciudad de Ushuaia», qui outre ses 89 passagers comptait 33 membres d'équipage, s'était échoué dans la baie Guillermina, au nord-ouest de la péninsule de l'Antartique, jeudi.

Les opérations de sauvetage se sont déroulées entre 03H30 locales (1 h 30 HNE) et 07H00 (5 h HNE) vendredi, a précisé à l'AFP une responsable du bureau des relations publiques de la Marine chilienne.

A Buenos Aires, une source de la Marine de Guerre a indiqué à l'AFP que des ressortissants de Belgique, Grande-Bretagne, Irlande, Allemagne, France, Italie, Suisse, Etats-Unis, Argentine, Nouvelle-Zélande, Australie, Chine, Espagne et Chypre se trouvaient parmi les naufragés.

L'armateur du navire est une entreprise argentine qui organise des voyages touristiques en Antarctique depuis Ushuaia, la ville la plus australe d'Argentine, à 3.500 km au sud de Buenos Aires.

L'Antarctique est une zone très fréquentée par les navires de croisière pendant la saison de printemps et d'été australe, où de tels naufrages ne sont pas rares.

En décembre 2007, le navire norvégien «Fram», avec 256 passagers et 70 membres d'équipage à bord, avait dérivé deux heures en raison d'une panne de son système de propulsion alors qu'il se trouvait dans la zone nord de la péninsule de l'Antarctique, avant que le sauvetage puisse être mené à bien.

Un mois auparavant, l'«Explorer» avait heurté un iceberg à quelque 96 km de la péninsule et ses 154 occupants avaient pu être secourus. En revanche, dans le naufrage, le navire a laissé échappé quelque 185.000 litres de combustible polluant les eaux de ce sanctuaire naturel.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer