Je m'appelle Samantha Robillard, j'ai 16 ans, je vis à Brossard. Je suis d'origine québécoise.
Le sens de ma phrase est simple. Je trouve que les jeunes de pays industrialisés ont tort de se plaindre d'aller à l'école car c'est une chance! En allant à l'école, on accumule des connaissances qui nous permettent d'obtenir des diplômes et d'aller loin dans la vie. Les jeunes des pays en développement n'ont pas cette chance, ils n'ont pas accès à l'éducation et n'ont malheureusement pas une très bonne perspective d'avenir.
Je pense qu'on devrait profiter de cette chance au lieu de se plaindre. Les jeunes devraient jeter un petit coup d'œil sur le monde et réaliser à quel point d'autres sont envieux de leur sort. Le message que je veux passer est: Concentrons-nous sur la chance que nous avons, il faut en profiter.
Pourquoi persistons-nous à nous apitoyer sur notre sort? Selon moi, nous avons la meilleure chose qui peut nous être donnée : la vie et l'éducation. Pensez un peu aux autres qui rêvent d'être à notre place. Pensez à quel point notre vie est facile en comparaison de la leur. Nous sommes presque assurés d'avoir, plus tard, au moins assez d'argent pour avoir un toit et trois repas par jour. Quand nous n'avons pas les moyens d'avoir un emploi, le gouvernement nous aide en nous envoyant, une fois par mois, un chèque de bien-être social. Les jeunes dans ces pays qui n'ont pas d'éducation n'auront probablement pas d'emploi et de ce fait, pas de maison et la plupart n'auront même pas de quoi s'offrir trois repas par jour. Prenons le temps d'y réfléchir.