Il m'apparaît important de réorganiser les municipalités du Québec de façon à les rendre plus efficaces et à fournir aux citoyens les services auxquels ils ont droit. Donc, je propose au gouvernement de réduire le nombre de municipalités de 1104 à environ 500-600. En effet, si on compare, l'Ontario compte 583 municipalités pour une population de 12,5 millions d'habitants, comparativement à 7,5 millions au Québec. Dans les petites villes, on pourrait remplacer les élus par un centre de services municipaux. Quant à la démocratie, plusieurs voies s'offrent aux responsables, à savoir : limiter à deux mandats la participation des conseillers ; obliger légalement les candidats indépendants à exercer leur mandat comme indépendants ; abolir les commissions de travail ou les rendre publiques ; faciliter l'information aux citoyens à qui on refuse de répondre aux questions écrites, à moins qu'ils demandent un document qu'ils sont censés connaître (ex. : Sainte-Thérèse) ; concevoir un rapport financier détaillé accessible aux citoyens. À titre d'exemple, si un citoyen veut connaître la dette de la Ville due par les citoyens, le rapport financier ne le dit pas, puisqu'il inclut les montants dus par le gouvernement ou autres. Donner plus de pouvoir aux citoyens lors des réunions du conseil. Finalement, le gouvernement devrait exiger que le trésorier fasse lui-même la présentation du rapport financier étant donné sa connaissance plus approfondie de la situation.