Je suis orthopédagogue en pratique privée depuis 25 ans. J'ai choisi d'exercer ma profession en dehors du système scolaire afin d'être en mesure d'accomplir mon travail avec toute la latitude que je désirais. Ça m'a donné l'occasion d'accumuler plus de 20 000 heures d'intervention individuelle auprès d'une clientèle variée. J'ai ainsi connu la réalité de mes élèves de très près. Par la même occasion, j'ai aussi pris conscience de celle de leurs parents, trop souvent négligés par le système scolaire. En prime, par l'intermédiaire de mes élèves, de leurs devoirs et de leurs programmes d'étude, j'ai eu la chance de voir comment ça se passait dans des centaines de classes ainsi que dans quelques dizaines de commissions scolaires et d'écoles privées. Afin d'enrichir ma pratique, j'ai assisté à plusieurs congrès, lu de nombreux livres, beaucoup échangé avec d'autres membres de ma profession et longuement réfléchi sur diverses questions.
J'ai toujours eu la conviction, même avant de commencer ma pratique professionnelle, qu'on pourrait enseigner différemment, dans un cadre plus respectueux de chacun et avec des approches beaucoup plus efficaces. Maintenant, j'en suis convaincue : on peut faire mieux et les outils pour le faire sont à notre portée. Les pratiques éducatives ont besoin d'être repensées. Je suis de ceux qui veulent participer aux efforts en ce sens.
J'ai donc ce rêve qui m'habite : celui de contribuer à l'avancement des pratiques pédagogiques. Et, oui, dans bien des domaines, les réinventer est une chose nécessaire.