Je veux vivre dans la nature et non dans la ville. Les gens qui migrent dans des villes en développement semblent joyeux de vivre ainsi. Ils croient que ceci est la vie que tout le monde doit vivre. J'ai vécu assez longtemps dans un tel endroit et je réalise que ce n'est pas là que je veux vivre quand je serai assez vieille pour déménager dans ma propre maison. Je veux vivre dans une forêt ou dans un beau champ au bord d'un lac ou d'une rivière. Un endroit qui me donne envie de sortir tous les jours pour voir la merveille du monde de l'extérieur sans dépenser d'argent. Un endroit que je peux moi-même explorer, qui me fasse vivre des aventures quotidiennes. C'est ainsi que je me sens chaque fois que moi et ma famille allons au chalet, à Saint-Donat, chaque été ou automne. En conclusion, je ne veux pas vivre dans une ville qui pollue l'eau, la terre et le ciel. Il est nécessaire pour moi de vivre dans un endroit pur et qui est capable de respirer.