Je rêve de retrouver la maman qui m'a donné la vie le 20 octobre 1958 à Arvida. Le père Arthur (René) Donais (décédé) de la paroisse des Sept Allégresses à Trois-Rivières t'a conduite en voiture à Arvida pour ton accouchement. Durant le trajet, il s'est arrêté voir sa sœur aînée qui était religieuse des Précieux-Sang (décédée) pour lui dire qu'il allait conduire une jeune dame dans le trouble. Après ma naissance, je suis retournée à Trois-Rivières, et il s'est occupé de me placer temporairement dans quatre familles en attendant de trouver un foyer d'adoption. Le consentement à l'adoption a été donné le 7 avril 1960. Sur le baptistaire à Arvida, je suis «Marie Jeanne Christiane Guay» (le nom Guay a pu être falsifié). Je suis inscrite au Mouvement Retrouvailles; au Centre jeunesse de Trois-Rivières (Service aux origines); le site web Adoption-Émotions-Retrouvailles; ainsi que le livre Lueurs originelles. Je veux que tu saches que tu as vécu longtemps dans mon cœur d'enfant, que tu étais la princesse de mes contes de fées, l'ange gardien qui me souriait gentiment, la reine des mes royaumes enchantés. J'ai toujours voulu savoir qui je suis et voir le visage et le sourire de la femme qui m'a portée. Dans ma vie, je n'ai eu qu'un seul vœu, mais le Seigneur n'a pas encore cru bon l'exaucer. Malgré tout, j'ai confiance que tu penses à moi un peu car tu es toujours là au fond de mon cœur. Je rêve que tu sois mon miracle de Noël. Ta fille, Christiane