Je rêve au jour où il n'y aurait plus de système monétaire, comme mentionne le Capitaine Picard à un personnage du XXIe siècle qui se retrouve propulsé devant la réalité du XXIVe siècle dans le film de Star Trek, La nouvelle génération: First Contact, Premier contact (1996).
La femme lui demande, étonnée devant la technologie du vaisseau : «Comment faites-vous pour payer tout cela? L'argent n'existe plus? Vous n'êtes pas payés?» Picard répond: «Les concepts économiques du XXIVe siècle sont différents de ceux du XXIe siècle. L'acquisition de biens n'est plus notre motivation première. Le but principal est de nous surpasser et d'améliorer l'humanité!»
Cette citation me frappe quand je croise la misère ou la bêtise humaine.
Je suis loin d'être fleur bleue ou marxiste. J'aime posséder, voyager, vivre. Mais y a-t-il une limite à vouloir posséder? On meurt! Est-ce qu'on apporte un bagage lors de ce voyage?
Cette réalité pourrait être atteinte si on avait tous plus de couilles. Et si on voyait moins de menteurs, de compagnies et d'individus qui travaillent pour gonfler un ego, un portefeuille? Eh! À entendre les gouvernements, les pubs des banques, la mentalité que cultivent les gens, la Bourse et une planète essoufflée, s'il faut vivre possiblement jusqu'à 100 ans, ça fait peur de penser à l'argent... Quelle catastrophe, quel événement faudra-t-il vivre pour qu'une conscience planétaire existe? Verrons-nous des jours meilleurs pour tous?