En 2020, naissait Knuckles, nouvelle petite adresse de quartier Villeray signée Matthew Shefler et Vincent Lévesque Lepage. Depuis, ce resto, qui propose un menu végétarien et locavore, a fait sa marque – il a été finaliste dans la catégorie Révélation de l’année aux derniers Lauriers de la gastronomie québécoise.

Publié le 28 juillet
Iris Gagnon-Paradis
Iris Gagnon-Paradis La Presse

Parallèlement, Julien Betancourt, anciennement copropriétaire du Clandestino, avait lui aussi envie d’ouvrir un restaurant, avec son acolyte Abel Garcia et son bon ami Paul Aoun, et avait les yeux sur un petit local, situé dans Petite-Bourgogne. Matthew Shefler les connaissait tous de son passé au Clandestino. Les deux bandes ont décidé d’unir leurs forces et c’est ainsi que Nolan est né.

« On voulait vraiment créer un endroit pour le quartier, où la porte est toujours ouverte. Tu peux venir prendre un café le matin, un sandwich le midi, tu chilles l’après-midi avec un petit verre de vin et un cocktail, tu finis par souper avec des amis qui viennent te rejoindre », résume Julien Betancourt. Dans cet esprit, l’endroit ne prend pas de réservation et est ouvert en continu, du matin au soir, du mercredi au dimanche.

L’inspirante carte du talentueux chef Vincent Lévesque Lepage intègre cette fois-ci quelques protéines animales, mais conserve cette philosophie de proposer des produits locaux. Bœuf de l’Île-du-Prince-Édouard, flétan de la Gaspésie, fruits de mer de la côte Est côtoient rhubarbe, livèche, camerise, huile de caménile provenant de petits producteurs et de fermettes.

On remarque aussi l’inventivité dans des assiettes, qui se mangent avec les yeux : éclairs salés avec crème aux herbes, speck et raifort ; pleurotes marinés, puis frits façon tempura, avec moutarde maison et émulsion d’oignons verts ; ou encore, le plat signature de l’endroit, les Nolan Roll, sortes de bâtonnets frits révélant à l’intérieur viande fumée, emmental et choucroute, à tremper sans retenue dans une sauce au piment.

Les assoiffés trouveront matière à mouiller leur gosier ici. Abel a créé une carte de cocktails faisant la belle part aux aperitivo et autres amers. La sommelière Marie-Claude Lauriault signe de son côté une carte des vins aux jolies trouvailles, portée par une philosophie nature, mais sans tomber dans rien d’extrême.

1752, rue Notre-Dame Ouest

Consultez le site du restaurant