Dat Aliis signifie « du plaisir pour certains, de la fraîcheur pour d’autres ». C’est le nom latin de Dalat, ville du Viêtnam d’où est originaire Nguyen Hong Noa, qui vient d’ouvrir un restaurant du même nom rue Beaubien avec son fils Quang Truong et une amie de la famille, Élie Brisebois.

Publié le 21 janv. 2021
Émilie Côté
Émilie Côté La Presse

À notre arrivée, à 14 h, le comptoir vietnamien vient d’ouvrir. Nguyen Hong Noa fait cuire des vermicelles alors que son fils monte des sauces au sous-sol.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Quang Truong et Elie Brisebois, copropriétaires du Dat Aliis

« Ici, tout est fait maison. Nous voulons même cultiver toutes nos fines herbes en hydroponie », indique Élie Brisebois.

Chez Dat Aliis, aucun rouleau ou bánh mi n’est préparé d’avance. Il n’y a pas d’additif alimentaire ou de rehausseur de goût dans les légumes marinés et les sauces, ni de produits laitiers. « Il y a aussi plusieurs options véganes », souligne Élie Brisebois.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Les bánh mi sont préparés à la commande, pour un maximum de fraîcheur.

Le mélange de tofu brouillé et mariné est particulièrement savoureux, ainsi que le plat de vermicelles au poulet à la citronnelle (aussi offert au porc et aux crevettes). Aussi sur le menu, somme toute classique, des salades pour des options de repas plus léger.

De mise avec le confinement, la formule « à emporter » de Dat Aliis est là pour de bon. « Il n’y aura jamais de service aux tables », précise Élie Brisebois. Mais il y aura une douzaine de places pour manger sur le pouce. Un service de livraison est aussi offert avec Uber Eats and SkipTheDishes.

PHOTO ALAIN ROBERGE, LA PRESSE

Des crevettes en brochettes, déposées sur une salade de vermicelles de riz

322, rue Beaubien Est, Montréal. 514 398-0121

> Consultez la page du restaurant