Alors que la pandémie n’avait pas encore montré le bout de son nez, l’équipe du restaurant éphémère estival Parasol, dans le Mile End, travaillait sur un projet qui devait voir le jour au printemps 2020 dans l’ancien local du restaurant Maïs, portant le nom annonciateur de Beau Temps. Mais comme bien d’autres, les plans du chef William Cody, du sommelier William Saulnier et de leur partenaire Peter Popovic (Pizzeria Magpie) ont été chamboulés par le virus.

Iris Gagnon-Paradis
Iris Gagnon-Paradis La Presse

Chanceux dans sa malchance, le trio avait décidé de faire le dernier service au Maïs au mois de décembre 2019, ce qui lui a permis de diminuer les pertes de stock et d’argent lors du premier confinement. La décision de fermer après sept ans d’existence cette institution reconnue pour son ambiance festive et ses tacos s’est imposée, note le chef. « Disons que ma consommation de tequila a beaucoup diminué ! », lance en riant le père de trois enfants, dont deux bambins.

Au Beau Temps, l’idée est de reproduire en quelque sorte à l’année l’expérience du Parasol, qui a eu lieu pour un cinquième été en 2020, en misant sur des produits frais, des ingrédients de saison, dont beaucoup de légumes dans de petites assiettes créatives. En attendant le retour à la normale, l’endroit a finalement ouvert ses portes cette semaine, en mode à emporter, avec un menu adapté aux circonstances. « On veut que ce soit simple et rapide, avec des plats à manger sur le pouce. Il n’y a pas de vaisselle, rien à cuire à la maison », détaille M. Saulnier, qui espère que Beau Temps sera adopté par les travailleurs et résidants du quartier.

  • Grâce à William Saulnier, partenaire et sommelier, Beau Temps propose une très belle sélection de jus nature en importation privée, ainsi que quelques cidres et bières.

    PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

    Grâce à William Saulnier, partenaire et sommelier, Beau Temps propose une très belle sélection de jus nature en importation privée, ainsi que quelques cidres et bières.

  • Le pain baguette utilisé pour certains sandwichs comme celui au pâté de campagne vient de la Boulangerie Automne.

    PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

    Le pain baguette utilisé pour certains sandwichs comme celui au pâté de campagne vient de la Boulangerie Automne.

  • William Saulnier et William Cody se sont rencontrés à l’époque où ils travaillaient au restaurant Les 400 coups. Depuis quelque temps, le sommelier s’est associé au chef pour le projet Parasol, et voici qu’ils lancent Beau Temps, dans l’ancien local du Maïs.

    PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

    William Saulnier et William Cody se sont rencontrés à l’époque où ils travaillaient au restaurant Les 400 coups. Depuis quelque temps, le sommelier s’est associé au chef pour le projet Parasol, et voici qu’ils lancent Beau Temps, dans l’ancien local du Maïs.

  • Gros plan sur la mousse au chocolat, avec sa chantilly au café et son crumble de noisettes, graines de sésame et de sarrasin avec zeste de mandarine.

    PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

    Gros plan sur la mousse au chocolat, avec sa chantilly au café et son crumble de noisettes, graines de sésame et de sarrasin avec zeste de mandarine.

  • Le design de la salle du Beau Temps a été réalisé en collaboration avec Mathieu Leclerc de Studio Knowhow.

    PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

    Le design de la salle du Beau Temps a été réalisé en collaboration avec Mathieu Leclerc de Studio Knowhow.

  • Des biscuits et d’autres gourmandises à attraper sur le pouce sont offerts directement au comptoir du Beau Temps.

    PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

    Des biscuits et d’autres gourmandises à attraper sur le pouce sont offerts directement au comptoir du Beau Temps.

  • Les pommes dauphinoises frites du Beau Temps

    PHOTO ROBERT SKINNER, LAPRESSE

    Les pommes dauphinoises frites du Beau Temps

1/7
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinq choix de sandwichs gourmands, quelques à-côtés et des desserts constituent l’essentiel du menu, qui évoluera selon les inspirations du moment. Côté sandwichs, des classiques, comme le jambon beurre, le brisket ou le poisson frit, certains avec des touches originales, comme Le Pâté, qui propose un pâté de campagne et des pêches marinées maison. Les à-côtés vont de la salade radicchio et orange aux délicieuses pommes dauphines frites, sans oublier pour le dessert la mousse au chocolat avec sa chantilly au café et son crumble de noix. Évidemment, le sommelier propose avec cela une jolie sélection à boire, axée sur les jus nature en importation privée, ainsi que quelques cidres et bières.

Beau Temps est ouvert du lundi au vendredi de midi à 20 h. On peut commander directement sur place ou précommander en ligne.

5439, boulevard Saint-Laurent, Montréal

> Consultez le site du Beau Temps