Que fait un chef de restaurant aux prises avec les aléas d’une pandémie ? Il songe à une façon de mieux répondre aux besoins de ses clients. C’est exactement ce qu’a fait Hakim Chajar, qui est à la tête du restaurant Miel, dans Pointe-Saint-Charles.

Iris Gagnon-Paradis Iris Gagnon-Paradis
La Presse

Devant les demandes répétées de sa clientèle, il a décidé de proposer du poulet frit à son menu l’été dernier. « Le Miel roulait, mais mon nombre de places à l’intérieur était tellement réduit que c’était difficile. J’y ai réfléchi d’abord, car si j’étais pour le faire, je voulais que ce soit avec un twist et que ce soit réussi », explique-t-il.

Il a mis plus d’un mois à trouver la meilleure version possible de ce poulet qui a la particularité d’être frit dans une panure sans gluten et a lancé ainsi Rubie’s. Les gens viennent récupérer leur commande dans la ruelle derrière le Miel.

Délicieux et croustillant à souhait, le poulet est saumuré pendant 48 heures, cuit vapeur et séché 24 heures au frigo, ce qui permet de le faire frire rapidement — en sept minutes — au moment de la commande. Le succès a été au rendez-vous dans le quartier et les ventes du Rubie’s ont compté pour près de 25 % du chiffre d’affaires de l’établissement.

Lorsque le gouvernement a annoncé de nouveau la fermeture des salles des restaurants, le chef était prêt ! Après avoir gardé son projet quelque peu confidentiel ces trois derniers mois, il est désormais prêt à le dévoiler au grand jour.

En plus du poulet frit — proposé avec plusieurs sauces (la moutarde au miel est notre préférée !) —, la carte du Rubie’s propose trois versions de sous-marins au poulet frit, des poutines et un décadent mac and cheese au foie gras. Sous peu, le chef lancera aussi un menu de type comfort food au Miel, avec des plats comme des pâtes ou des mijotés, qu’il promet accessible.

Le Rubie’s est ouvert du mardi au samedi, commandes par téléphone pour cueillette sur place, livraison avec Uber Eats, DoorDash et SkipTheDishes.

> Consultez le site du restaurant