Cette jeune adresse déjà culte pour les amateurs de vins d’artisans a pris la fermeture forcée dans les dents, comme bien des bars avec une importante activité de restauration. Contrairement aux « vrais » restaurants, ils n’ont pas eu le droit de vendre de vin à emporter pendant la période de fermeture. Ironique, pour une adresse qui s’appelle vinvinvin !

Ève Dumas Ève Dumas
La Presse

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Nikolas Da Fonseca, Marina De Figueiredo et Antonin Laporte du vinvinvin, alias miamiamiam

Afin d’assurer sa survie et de reprendre tout doucement le collier, l’établissement de la rue Beaubien Est s’est lancé, il y a trois semaines, dans la cuisine à emporter sichuanaise, les jeudis et vendredis. Heureusement, le gouvernement annonçait la semaine dernière que tous les titulaires de permis du MAPAQ pouvaient reprendre leurs activités de restauration (bouffe et alcool) le 22 juin, à Montréal. Vinvinvin a bien l’intention de rouvrir, quatre jours par semaine, tout en continuant de vendre des plats à emporter (sans pinard to go, car ce n’est toujours pas permis).

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Le poulet « eau à la bouche » ou koshuiji

La chef Marina De Figueiredo a eu envie de proposer autre chose que du poulet ou de la pizza, que bien d’autres adresses montréalaises préparent de main de maître, par les temps qui courent. Elle a donc fait appel à son amie chef Anita Feng pour l’aider à développer une courte proposition de cuisine sichuanaise authentique.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Le menu de la semaine est dévoilé tous les mercredis.

Incontournables nouilles dan dan, salade de concombres écrasés, crêpe aux oignons verts, buns vapeur et poulet « eau à la bouche » sont quelques exemples de plats au menu, qui changera de temps en temps. À la réouverture, il y a de fortes chances que le vinvinvin conserve son menu miamiamiam, question de ne pas avoir à composer avec deux menus en plus de toutes les consignes sanitaires qui leur sont imposées.

Le menu pour deux est très abordable, à moins de 40 $. On peut le commander un peu d’avance par téléphone (514 379-6969) ou tout simplement en se présentant au restaurant entre 16 h et 20 h.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

La salade de concombres écrasés ou pai huang gua

1290, rue Beaubien Est, Montréal

> Consultez la page Facebook du vinvinvin