Qui a dit que le centre-ville ne pouvait pas, lui aussi, avoir des petits troquets de quartier dignes de ce nom ?

Iris Gagnon-Paradis Iris Gagnon-Paradis
La Presse

Et voilà qu’un bar à vin de quartier vient de s’implanter dans l’effervescent centre-ville à la place où on l’attendait probablement le moins : dans un local appartenant au Groupe CH, et géré conjointement avec RECIPE (Saint-Hubert, Bier Mark, Taverne 1909).

En effet, le Bazarette s’est installé dans un fort joli — et passant — espace, qui donne directement sur le corridor extérieur longeant la rue de la Montagne et débouchant sur la gare de train de banlieue. L’espace était, au départ, le troisième étage de l’immense Taverne 1909, mais il a aujourd’hui une tout autre vocation.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

L’équipe du Bazarette : le directeur et sommelier Stéphane Letellier, Charlie April, directrice générale, et le chef exécutif
 Adam Martin

Finis, les écrans et l’ambiance sportive, le Bazarette se veut un endroit où se rassembleront et se croiseront gens de passage ou venus voir un spectacle au Centre Bell, touristes, travailleurs du coin…

L’équipe qui a pensé ce charmant endroit — Charlie April à la direction générale, le sommelier Stéphane Letelier et le chef Adam Martin (Chez L’Épicier, Miel, aussi chef à la Taverne 1909) — a mis à profit sa large expérience dans divers établissements montréalais pour offrir un bar à vin qui n’a absolument rien à envier aux autres quartiers.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

Le Bazarette offre une carte des vins d’importation privée issue presque entièrement de l’agriculture raisonnée, bio ou nature.

« On trouvait qu’il y avait un manque dans le coin pour prendre un verre. On veut offrir quelque chose de différent et d’accessible, animé 365 jours par année, et pas juste les soirs d’événements au Centre Bell », détaille Mme April.

Ouvert dès 7 h jusqu’à tard tous les jours (sauf les dimanches), l’endroit est un café de jour (Larue & fils), offrant viennoiseries (Les Co’Pains d’abord), salades et sandwichs, et se transforme dès l’heure de l’apéro en bar à vin avec son inspirante carte des vins d’importation privée issue presque entièrement de l’agriculture raisonnée, nature ou biologique, des cocktails originaux et artisanaux élaborés avec des sirops faits maison et un menu évolutif parsemé de petits plats de saison à partager, qui suivront l’inspiration et les envies du chef.

PHOTO FOURNIE PAR BAZARETTE

Un plat de boudin noir gratiné figure au menu du moment.

Pas de doute, voilà un endroit qu’on aura envie de visiter au cours d’une prochaine virée au centre-ville, soir de match ou pas !

1280, avenue des Canadiens-de-Montréal, Montréal

Consultez la page Facebook de l’établissement