(Toulouse) Le chef toulousain Yannick Delpech a annoncé renoncer à son étoile au guide Michelin en tournant la page de son restaurant l’Amphitryon, cible de deux incendies cette année, pour se lancer dans un nouveau concept de restauration qui lui « correspond » davantage.

Agence France-Presse

« Les événements de cet hiver et l’aventure de Cuisine sans dépendance (ma table d’hôtes dans le Tarn) m’ont amené à la réflexion que tout ça ne me correspondait plus vraiment », a-t-il indiqué dans un communiqué.

« Il n’est pas question aujourd’hui de blâmer ou remettre en cause telle ou telle distinction, seulement le plaisir de liberté, avec un métier que j’ai pour passion. Je demande ainsi à ne pas figurer dans l’édition 2020 de tous les guides gastronomiques », a-t-il ajouté.

En janvier, au plus fort de la mobilisation des « gilets jaunes », le chef étoilé avait dénoncé sur sa page Facebook « les injures, les intimidations, le saccage, la violence portés par une minorité qui ne veut que le chaos ».

Son restaurant, situé à Colomiers près de Toulouse, avait été cambriolé, tagué et incendié quelques jours plus tard. Un autre incendie s’était déclaré en février et les enquêtes, toujours en cours, semblaient privilégier « la piste criminelle », selon le parquet de Toulouse.

Le nouveau concept de M. Delpech – Des roses et des orties qui sera à la fois un restaurant, une trattoria, une pâtisserie, une cave à vin et un bar à cocktails — ouvrira en décembre en lieu et place de l’Amphitryon.

Yannick Delpech, qui fut le plus jeune chef étoilé de France, a obtenu une deuxième étoile en 2008, perdue en 2017. Son restaurant avait déjà été détruit par un incendie accidentel en 2011.