C’est le bébé de Dominic Bujold, celui qui nous a donné les restaurants de cuisine botanique Lov. Sushi Bloom a ouvert ses portes jeudi rue Saint-Paul Ouest, dans le Vieux-Montréal, dans un superbe écrin dominé par les couleurs et matériaux naturels, création de la designer Jacinthe Piotte.

Iris Gagnon-Paradis Iris Gagnon-Paradis
La Presse

Avec Bloom, l’homme d’affaires revient en quelque sorte à ses premières amours, lui qui avait fondé et propulsé les Sushi Shop. Sauf que cette fois, on a affaire à des sushis botaniques. De vrais sushis, oui, mais à base de plantes, et entièrement véganes. Et donc, exempts de mercure, d’antibiotiques et d’impact sur les océans, en plus de pouvoir convenir aux femmes enceintes et à ceux qui sont allergiques aux produits marins. Un sushi évolué, estime Richard Sia, gérant de l’endroit et autrefois propriétaire du Ginger Sushi.

Pour l’aider dans son entreprise, Bujold s’est allié au chef et fondateur du populaire Sushi Momo, Christian Ventura. Ensemble, ils ont pensé le Bloom, où la cuisine de Ventura peut se déployer dans un cadre plus gastronomique, avec un menu composé de futomakis, hosomakis et nigiris, bien sûr, mais aussi d’entrées diverses et « tapasus » inspirés des izakayas japonais. « Le menu grandira et variera aussi en fonction des saisons », précise le chef.

L’endroit, justement, propose deux sections : une plus petite de type izakaya, d’un côté, dominée par un bar donnant sur la cuisine ouverte, sans réservations, et, de l’autre, une salle à manger, offrant une quarantaine de places. Le même menu y est proposé, ainsi qu’une carte présentant une belle sélection de sakés et de cocktails — tous offerts en version mocktail, d’ailleurs.

Espace inclusif, Bloom Sushi veut offrir une expérience sans pareille à sa clientèle qu’elle espère de tous les horizons. Au-delà de l’offre botanique, toute une réflexion écoresponsable a été menée en amont. L’endroit met de l’avant des matériaux naturels (bois non traité et colle naturelle, murs verts, plantes, cordages), et n’utilisera aucun plastique — surtout pas dans ses plats pour emporter, qui devraient être offerts d’ici quelques mois.

Un projet inspirant que M. Bujold espère, à l’image des Lov, pouvoir multiplier un peu partout dans le monde.

368, rue Saint-Paul Ouest, Montréal

> Consultez le site du restaurant