Les frères Schor, propriétaires du nouveau restaurant Beba, à Verdun, sont unis par le sang, mais aussi par leur grand amour de la table. Ariel travaille en cuisine depuis nombre d’années, dont six comme chef de cuisine au Liverpool House. Pablo a préféré les bars et les salles à manger de Vancouver. Il est à Montréal depuis deux ans.

Ève Dumas Ève Dumas
La Presse

Une soirée au Beba se doit d’ailleurs de commencer avec un cocktail. Pablo maîtrise le pisco sour, ce délicieux nuage à boire dont le Pérou et le Chili se disputent l’origine. Ici, l’alcool de raisin (pisco), le jus d’agrumes et le blanc d’œuf ne font qu’un !

Parlant d’origine, celle des deux restaurateurs qui ont grandi à Winnipeg n’est nulle autre que le bout du monde, soit la ville d’Ushuaïa, capitale de la Terre de Feu. Aussi le menu comporte-t-il quelques accents argentins, comme ces délicieux empanadas au canard et aux olives, puis le steak d’épaule d’agneau, une viande aussi appréciée et courante que le bœuf au pays du chimichurri.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Les empanadas de canard et olives rappellent les origines argentines d’Ariel et Pablo Schor.

« On ne veut pas se définir comme un restaurant argentin parce que, automatiquement, les gens pensent gros steak, alors que c’est beaucoup plus varié que ça. Nous sommes des immigrants qui ont grandi en mangeant de la cuisine d’immigrants », révèle Ariel.

La cuisine argentine est en effet très métissée, avec des influences italiennes bien marquées et des touches espagnoles ici et là. Voilà qui donne beaucoup de latitude à la cuisine du Beba, dont la carte est adaptée chaque semaine, au gré des arrivages. Plusieurs options végétariennes sont proposées.

En plus d’une sélection de cocktails classiques parfaitement exécutés et d’options sans alcool, le cellier est rempli de vins artisanaux du Vieux Continent, principalement d’Italie, de France et d’Espagne.

3900, rue Éthel, Verdun

Consultez le site du Beba : https://www.restaurantbeba.ca/